Qui fait quoi ?

La co-construction du projet passe par l’association de l’ensemble des acteurs concernés par les problématiques de santé mentale.

Ainsi, toute personne rencontrant, dans son expérience ou sa pratique, des questionnements liés à la santé mentale peut prendre part au projet.

Le rôle des acteurs cités ci-dessous est de s’assurer du bon déroulement de la démarche, et de coordonner les différentes étapes du projet.

La gouvernance

Dans les Côtes-d’Armor, le projet est suivi et financé par la délégation territoriale de l’Agence régionale de santé (ARS), qui en validera les grandes étapes.
Un comité de pilotage permet de définir la stratégie et de suivre les grandes avancées du projet. De nombreuses structures y prennent part : institution pilote, ARS, Union régionale des professionnels de santé, associations de patients et familles, Conseil Départemental, MDPH, acteurs sociaux…
De plus, les grandes étapes du projet (diagnostic et feuille de route) feront l’objet d’une validation par l’ensemble des acteurs impliqués dans la démarche lors d’une assemblée plénière.

Le pilotage

Le pilotage, dans les Côtes-d’Armor, repose sur deux structures :
Le Groupement de Coopération Sanitaire en Santé Mentale (GCSSM), composé des centres hospitaliers spécialisés en psychiatrie et de représentants du Groupement Hospitalier de Territoire d’Armor (Centres hospitaliers généraux et centres hospitaliser spécialisés), représenté par Pascal Conan, administrateur du GCSSM et directeur général de la Fondation Bon Sauveur
Handi-Cap 22, qui est une plate-forme de coordination des acteurs médico-sociaux oeuvrant dans le champ du handicap, représenté par David Sénécal, directeur de l’association Handi-Cap 22
La Délégation territoriale de l’Agence régionale de santé accompagne et appuie les pilotes dans la mise en œuvre du PTSM.
Ils travaillent également en étroite collaboration avec les co-pilotes des groupes de travail thématiques.

Les co-pilotes thématiques

Les co-pilotes des groupes de travail, pendant le diagnostic, permettent d’assurer le bon déroulement de la démarche : ils sont à la fois référents sur leur thématique et soutien des pilotes lors de l’animation des groupes de travail.
Avec les pilotes, ils forment le « Groupe projet ». Le groupe projet se réunit une fois par mois pour faire le point sur l’avancée des groupes de travail et sur les difficultés qui peuvent être rencontrées. Ces réunions permettent aussi de mettre en lien ce qui ressort des différents groupes de travail et ainsi coordonner l’avancée des travaux.